A Nice et Antibes, l’IoT protège les réseaux d’eau

A Nice et Antibes, l’IoT protège les réseaux d’eau

24 juillet 2019 0 Par hossein
PARTAGER L'ARTICLE
A Nice et Antibes, l’IoT protège les réseaux d’eau



A Nice et Antibes, l'IoT protège les réseaux d'eau

Les deux métropoles déploient depuis 2014 des objets connectés pour garantir la sécurisation de leurs infrastructures d’eau potable. L’une s’est focalisée sur la qualité de la ressource, l’autre sur la sûreté des données issues de ces réseaux.

C’est avec l’organisation des Jeux de la francophonie, en septembre 2013, que la métropole de Nice a pris conscience du rôle de l’IoT dans la protection des réseaux d’eau. Des capteurs ont dû être déployés pour surveiller la qualité de l’eau potable et protéger les athlètes contre toute atteinte. « Quand, en 2014, nous avons décidé d’assumer nous-même la gestion de l’eau avec la création d’une régie, la question de la sûreté a été au cœur de nos réflexions et nous avons poursuivi les expérimentations menées, à la fois pour contrôler les points d’accès au réseau et pour surveiller les critères de potabilité », se remémore Hervé Paul, président de la commission en charge de l’eau et de l’assainissement à la métropole et président de la régie eau d’Azur. De son côté, la ville d’Antibes a lancé son premier projet IoT au cours de la même période, pour tester l’apport de l’IoT à une large échelle et garantir la sécurisation des données issues des réseaux d’eau.


2019-07-24 07:00:00

Lire plus